159 concours documentés 412 concours répertoriés
4 488 projets 42 994 documents

Agrandissement de la Bibliothèque de Pierrefonds (Montréal, 2013) : un connecteur urbain

par Carmela Cucuzzella, publié le 2014-10-08
Depuis 2000, Phyllis Lambert n’a accepté qu’à deux reprises de participer à un jury de concours pour une bibliothèque au Québec. La première fois en 2000, pour la Grande Bibliothèque du Québec, et la seconde en 2013 pour celle de Pierrefonds, en périphérie de Montréal. La GBQ inaugurait une longue série de concours. Près d’une quinzaine pour des bibliothèques ont été organisés depuis, et la population québécoise serait désormais parfaitement en mesure de solliciter un débat public sur la qualité et l’innovation dans ce domaine.

Dans le cas de Pierrefonds, et pour une enveloppe ne dépassant pas 20 M$, il ne s’agissait pas seulement de concevoir une bibliothèque, mais également d’intégrer un édifice existant, de restructurer la forme urbaine tout en valorisant le parc environnant. Autant de points communs avec le concours organisé en 2009 pour la Bibliothèque du boisé à Ville St-Laurent, bien que les concurrents furent alors fortement « invités à concevoir un repère urbain », mais dans les deux cas il s’agit aussi de mettre en valeur un espace de verdure. Reste une différence fondamentale cependant, puisque pour Pierrefonds, la recomposition de la bibliothèque datant des années 1980, ajoutait son lot de contraintes ou d’opportunités. Fait notoire, la firme Chevalier Morales Architectes s’est retrouvée dans les deux concours, remportant celui de Pierrefonds. Comme dans la plupart des concours contemporains, la question de la durabilité arrivait en tête des critères même si les enjeux environnementaux ne se sont pas focalisés sur les aspects constructifs uniquement. Il s’agissait de prendre en compte un site complexe, riche de possibilités, un développement culturel local susceptible de faire se rencontrer savoirs et créativités. En d’autres termes, on demandait aux concepteurs de penser une bibliothèque comme un écosystème.

Avec toutes ces attentes possiblement conflictuelles, qu’ont fait les firmes sélectionnées pour composer des projets dialoguant avec un contexte hétérogène ? Quatre équipes ont été retenues :
• Atelier Big City + FSA Architecture + L’OEUF ;
• BGLA + Coarchitecture ;
• Dan Hanganu + Groupe A. ;
• Chevalier Morales Architectes + DMA architects.

L’équipe Atelier Big City + FSA Architecture + L’OEUF a choisi de rassembler l’essentiel du programme exigé sur un seul niveau, tout en rythmant ce plan d’une série de puits de lumière et de cours intérieures. Décision audacieuse et franche qui s’arrime bien au contexte du parc, mais qui présentait, aux yeux du jury, plusieurs contraintes en ce qui concerne l’accessibilité, le contrôle des entrées et sorties : questions toujours cruciales dans une bibliothèque. Le fait que certains éléments du programme se soient retrouvés dans l’unique élément vertical en forme de tour, n’a semble-t-il pas convaincu au final.

L’équipe BGLA + coarchitecture a proposé de décliner les attributs classiques de la tectonique, de façon presque littérale. On y retrouve un travail élaboré de la brique qui constitue la matière du projet et recouvre la forme au complet, mais on trouve également, et de façon presque anecdotique ce foyer (sempérien ?), sous la forme d’une cheminée. La métaphore domestique fut sans doute poussée un cran trop loin pour un tel projet.

Le projet à saveur moderniste de l’équipe Dan Hanganu + Groupe A a choisi de travailler à l’opposé des directions prises par les autres concurrents. Hanganu, dans une envolée lyrique dont il a le secret, ne s’est pas caché d’une certaine admiration pour l’édifice existant, conçu dans les années 1980 par l’un de ses mentors A. Vecsei de l’équipe Rosen Caruso Vecsei + Gagnier Gagnon. La présentation orale s’en est d’ailleurs ressentie, consacrée à une longue analyse des vertus de l’existant laissant trop peu de place à l’explication du projet lui-même ; une tension entre l’ancien et le nouveau qui ne facilita pas la compréhension du jury.

Tout autre fut l’extrême clarté pédagogique de la démonstration du projet prodiguée par l’équipe lauréate Chevalier Morales Architectes + DMA architectes lors des présentations publiques. On pouvait craindre que les aspérités de la forme en étoile de la composition ne contredisent la logique implacable d’un ensemble qui ne peut être saisi dans une simple élévation ou perspective. Il n’en fut rien, puisque les architectes ont pris soin de commencer leur lecture du site à l’échelle du grand territoire, zoomant progressivement jusqu’à considérer toutes les composantes du contexte, n’hésitant pas à montrer le projet depuis les deux boulevards qui desservent le parc, toujours désarmants de froideurs, pour accompagner la compréhension de leur projet jusqu’aux choix constructifs et environnementaux les plus fins. Le jury a unanimement reconnu des degrés d’innovation à plusieurs niveaux : la forme forte, mais convaincante dans le contexte hybride du parc et de l’existant, la conception intégrée, et toujours cette attention au contexte qui modèle le projet de l’extérieur, pour mieux le libérer à l’intérieur. Point culminant de la démarche, une esthétique de la blancheur misant sur les moindres variations de lumières.

De là à conclure qu’un excellent projet de bibliothèque municipale doit savoir conjuguer le contexte urbain le plus large, la fluidité des espaces, la clarté de la vision, du discours et de la présentation, au visiteur d’en juger bientôt.
AVIS IMPORTANT : Sauf indication contraire, les photographies d'édifices et de projets proviennent d'archives professionnelles ou institutionnelles. Toute reproduction ne peut être autorisée que par les architectes, concepteurs ou les responsables des bureaux, consortiums ou centres d'archives concernés. Les chercheurs de la Chaire de recherche sur les concours et les pratiques contemporaines en architecture ne peuvent être tenus responsables pour les omissions ou les inexactitudes, mais souhaitent recevoir les commentaires et informations pertinentes afin d'effectuer les modifications nécessaires lors de la prochaine mise à jour.
info@ccc.umontreal.ca
Production
Partenaires